Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 06:09

Il paraît que ce qui différencie l'homme de l'animal, c'est l'outil. 

L'Homme a su, par le passé, utiliser ce qu'il trouvait, puis fabriquer ses propres outils. Il s'est fabriqué des armes, aussi, lui permettant d'affirmer sa suprématie sur les animaux, d'abord, sur ses congénères, ensuite.

Ceci dit, heureusement que l'Homme s'est fabriqué des armes, car, par rapport aux animaux, il était assez démuni :

  • crocs ridicules ;
  • aucun venin ;
  • aucune aptitude au camouflage ;
  • odorat, vue et ouïe loins d'être exceptionnels ;
  • ...

L'Homme est intelligent (du latin 'intellegere' qui veut dire 'comprendre', si mes souvenirs sont bons) car il a su s'adapter.

Pas vaniteux pour deux sous, il se considère comme supérieur au reste de la faune. Certains vont même jusqu'à se croire supérieurs au reste de leurs congénères (il suffit de demander à Nietsche, entre autres). Allez ! tant que j'y suis, j'en rajoute une louche !... L'homme est beau ! grand ! fort ! Et puis, pour être sûr que les jeunes lecteurs comprennent bien je la refais : L'homme est grave beau ! grave grand ! grave fort !

Je pense soudain à ce jeune cadre (de moins en moins) dynamique, fier de son radar de recul, monté sur sa voiture ("grââve" geek ! comme dirait ma fille (expression qui me hérisse le poil ! (vantardise de ma part ! car, côté poils, je n'arrive pas à la cheville du premier toutou venu))). Celle qu'il a achetée pour pouvoir se rendre à son travail. Oui... celui qu'il a (enfin) trouvé pour pouvoir louer un terrier, manger de la nourriture frelatée, voire s'offrir un mare carrelée, chauffée, filtrée, javellisée où inviter ses ami(e)s (?) à venir frimer, mais surtout pour pouvoir s'acheter ce fameux radar de recul...

Que les chauve-souris, lapins, éléphants et autres bestioles me pardonnent si je ne parle pas d'elles, mais ici, je fais l'apologie de l'Homme...

L'Homme évolue sans cesse. Par exemple : Même dépourvu de glandes à venin, les plus doués arrivent quand même à empoisonner tout le monde : regardez Sarko !

L'Homme s'adapte à son environnement. Il est tellement intelligent qu'il arrive, en fait, à adapter l'environnement à lui-même. "Domage collatéral" (pour reprendre une expression à la mode qui veut dire que l'on a "merdé" quelque part) : Chaque jour, des espèces animales disparaissent. Qu'importe ! L'Homme est tellement intelligent, qu'au rythme où il va, sera capable de se suffire à lui-même pour se faire disparaître de la planète !

A la réflexion... L'Homme n'est pas une bête, il est juste... bête !

Comme je disais à une époque : Plus je connais les chiens, plus j'aime les chats, mais plus je connais les hommes, plus j'aime mon chien.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires